Audrey-dans-les-nuages_edited.jpg

Aux confluents de la rigueur et du lâcher-prise,

chaque pièce est un monde en soi.
 

Un parcours personnel fait d'études humanistes et artistiques, qui se retrouve dans un questionnement entre « le DEDANS et le DEHORS ».


 

audreyamaia1_edited.jpg

AUDREY AMAIA CÉRAMISTE

La matière travaillée est brute : grès, fer, porcelaine, laine, latex, branches d'arbres, cosses de fruits...

La peau, la structure, l'être, le squelette, les racines, comme autant de tentatives, de réponses à des questions profondes :

 


 

 

Tour à tour objet d'art ou « bibelot » pour enfant, objet « décoratif » qui questionne ou objet utilitaire qui interpelle dans le quotidien.

Il appartient à chacun d'y reconnaître un langage.
 

Qu'est-ce qui nous forge, nous fait tenir debout,

nous projette vers l'avant?

terre_edited.jpg
bord de la mer

Le blanc a une place essentielle dans le travail, mat, brillant, craquelé... Il est

comme un fil conducteur, vecteur d'unicité.

Les pièces se vivent seules, fragmentées, morcelées ou en constellation.
 

Enfin le corps dansé de l'artiste participe du geste créateur.

Il n'y a pas de travail au tour, pas de forme définie à l'avance. Les choses prennent

corps en elle et la matière s'exprime.
 

 

IMG_3256 copie.jpg
IMG_3765.jpg
Passages de vie en Afrique et formes rencontrées dès l'enfance,
certaines pièces confinent à l'art brut
et au questionnement de la place de la femme dans ce monde.
audreyamaia3.jpg
IMG_3242.jpg
audreyamaia4.jpg
IMG_3263.jpg
IMG_3693.jpg
audreyamaia2.jpg